Bluecat est un catamaran de 7.50 mètres en CP époxy, de construction amateur.

Mis à l'eau en 1994, il a bien sûr effectué de nombreuses navigations, dont un tour de l'Atlantique.

Au fil des ans, son équipement a évolué en fonction de la technologie. Aujourd'hui, il est propulsé uniquement par le soleil et le vent.

bluecat sous voile, cockpit    Au fil de ces pages, vous trouverez quelques unes de ses navigations en photos et en vidéos. Mais également des informations sur le matériel embarqué, particulièrement sur les batteries au lithium et leur gestion.

Ce site se voudrait être un site de partage, orienté sur les énergies alternatives, et sur la qualité du matériel embarqué. En mer la fiabilité est un gage de sécurité, et puis, on trouve rarement un dépanneur au milieu de l'océan. D'où l'intérêt de connaître un produit avant le départ.

Vous avez donc la possibilité de publier votre propre expérience, de poser des questions et / ou de répondre à un article.

Pour cela, il suffit d'ouvrir un compte.

Aujourd'hui, électronique, informatique, propulsion électrique, ont remplacé le compas, le sextant, le loch poisson, les moteurs thermiques, etc., qui restent toute fois à portée de main. Sauf le loch poisson qui sèche au grenier, et le dernier moteur thermique revendu.

C'est super, ça contribue à la consommation!

Il faut avouer que pour un navigateur solitaire ces technologies sont d'une grande aide. Elles calculent à votre place, et veillent pour vous pendant que vous tracez votre route, si malgré tout, vous calculez encore. Mais elles sont également énergivores. Certes, de moins en moins, cet effet provient de l'accumulation de ces aides. Hier nous avions juste un loch/speedo, aujourd'hui, c'est la totale, le sondeur, le traceur, etc.. Si vous ajoutez l'ordinateur, la VHF, l'AIS, le radar, vous êtes blindés, mais il faut assurer énergétiquement.

Le revers de la médaille, c'est le coût, le coup sur l'environnement, le poids.

Finalement où en est le bilan carbone, pour un catamaran bleu, qui se voudrait vert ?

Le monde maritime n'est qu'affaire de compromis. Chaque capitaine fait ses choix en fonction de ses expériences et de son bateau. Parfois on aborde des continents inconnus. Ce fut le cas en prenant l'option moteurs électriques, une jungle quasi vierge où tout est à apprendre. Sur les côtes pourtant largement défrichées, il est néanmoins difficile de choisir tel ou tel type de matériel, chaque fabriquant vantant si bien ses produits. Hors ceux-ci sont très souvent bien adaptés à une utilisation au salon nautique, et au port par beau temps. Au grand large il en est autrement. Le matériel embarqué à bord de Bluecat sera détaillé, critiqué, et non pas jugé, en fonction de mes expériences. J'espère que vous trouverez sur ce site des réponses à vos questions, que vous y laisserez vos propres expériences ou suggestions, et que vous y passerez un agréable moment.

Bonne navigation.