Les batteries

Il ne s'agit pas ici de faire un cours sur les batteries, d'autres en ont déjà fait de très bien, disponibles ici et là sur le web. Le propos est de débattre des cellules lithium, moins connues pour l'instant, et de faire un parallèle avec le Pb, puisque les deux formules ont été utilisées sur Bluecat.

Il y a actuellement deux circuits électriques à bord:

  • Un circuit 24v qui alimente les moteurs, le radar, l'ordinateur, le convertisseur 220v, les feux de route et de mouillage (LED peanut).

Dans l'épisode précédent, il était constitué de 8 batteries au plomb ouvertes, pour un poids de 240kg. Aujourd'hui, 8 cellules lithium contrôlées par un BMS (Battery Management System), les ont avantageusement remplacées pour un poids de 109kg.

  • Un circuit 12V relié à une batterie AGM 12v de 110Ah qui alimente les consommateurs du type, électronique, pilote, hi-fi, etc.. Le pilote fait partie du matériel préexistant au parc 24v, il est évident que dès que possible, le pilote passera en 24v.

Il y a également une batterie (type voiture, d'environ 70Ah) en 12v. Elle sert à alimenter le moteur de l'annexe.

À l'origine, au départ d'une longue croisière, il y avait 40l d'essence et 2 l d'huile pour le mélange, soit environ 42kg.

Aujourd'hui plus d'essence ni d'huile, mais 2 fois 4 batteries de 6V (235Ah sur 20 h) à décharge profonde, forment un parc de 24V d'environ 500 Ah, pour un poids de 240kg. Ce sont des batteries ouvertes au plomb.
L'autonomie est prévue pour 1h / 1h30 plein pot en cas de crise, et 8 à 10h en vitesse de croisière.


Elles entrent juste dans le coffre, il est quasi inutile de les caler, l'espace libre est si faible.

Le circuit 24v alimente les moteurs, le radar, l'ordinateur, le convertisseur 220v, les feux de route et de mouillage (LED). Couplé à un convertisseur DC/DC 24/12v, il permet de recharger la batterie AGM 12v de 110Ah qui alimente les consommateurs du type, électronique, pilote, hi-fi, etc..

L'idéal aurait été des batteries au lithium, j'ai un penchant pour les LiFePo, car elles sont presque moitié moins lourdes. Mais elles sont également beaucoup plus chères, et de toutes façons, elles n'étaient plus disponibles. Les chinois travaillent dur, mais c'est tout de même 90 Jours de délais de livraison. Bref, j'y viendrai certainement un jour, car vous pouvez vous rendre compte de l'impact du plomb sur ces images. C'est également mauvais pour la santé des multis.

Introduction aux batteries lithium, et formatage

 

Il y a différents types d'accumulateurs au lithium dont vous pouvez consulter les différentes technologies sur cette page Wiki. Dans notre cas, nous avons à faire à des les LiFePo4 (Lithium, Fer, Phosphate). Plus précisément, les Winston contiennent également de l'yttrium (Y), et deviennent des lifeypo4. Elles ont l'avantage d'être assez stables, d'avoir une bonne résistance aux crash tests (à priori, elles n'explosent pas en volant aux éclats), de brûler sans dégagement de flammes (peut-être par l'évent, à vérifier), d'être peu toxiques et peu polluantes, et facilement recyclables, paraît-il. Reste l'yttrium qui fait partie de la famille des "terres rares", en fait, un métal qui n'est pas neutre, sans être très dangereux semble t-il. cellule Winston 3.2v

Lire la suite : Batteries lithium, introduction

Et pourquoi ça, un BMS?

Justement pour désamorcer la bombe.

Si vous ne connaissez pas le fonctionnement d'une batterie lithium, il est conseillé de faire un tour vers cet article: batteries lithium, introduction. Il vous permettra de mieux aborder la tartine qui suit avec, peut-être, plus de sérénité. Si vous avez déjà lu l'article sur les lithium, vous savez  déjà ce signifie BMS.


Chaque cellule lithium possède un seuil haut et bas (qui varie en fonction du type de Li, et du constructeur) qu'il ne faut jamais dépasser, sous peine de détérioration plus ou moins importante, mais dans tous les cas, irréversible. Cela va de l'explosion (pour certains types de lithium), à la simple perte de capacité.
Bien que dans notre cas les lifeypo4 ne soient pas sensées exploser avec fracas, il faut néanmoins les protéger, ne serait-ce que pour optimiser leur durée de vie. Ceci était déjà vrai avec les accus Pb, NiCa et NiMh. Il existe de nombreux modèles de BMS, dont la plus part sont propriétaires, et adaptés à tel ou tel type de lithium.
Peu importe le BMS, le principe reste le même, réguler et protéger chaque cellule avec plus ou moins de bonheur. Entendez par là : + ou – de sécurité(s).

Lire la suite : Mieux vaut un bon bâbord, qu'une bombe à bord

Sous-catégories